Construction d'une arbalète

En 2018, notre Compagnie a décidé de participer au projet européen Erasmus « Cherish » dont le but est de promouvoir la transmission du patrimoine culturel européen et de sensibiliser les jeunes à l’importance de ce patrimoine.

Dans ce cadre, il nous a paru intéressant de décrire la construction d’une arbalète dans les détails. En effet, il existe peu de documents techniques accessibles qui traitent de la fabrication de ces armes et les connaissances acquises par nos membres ne devaient pas se perdre. Notre manuel compte 65 pages.

L’arbalète et notre Compagnie

La Compagnie Royale des Anciens Arbalétriers Visétois trouve son origine dans la compagnie sermentée d’arbalétriers qui, au début du XIVème siècle, assurait la sécurité de notre bonne ville de Visé.

Elle a pu, au travers des siècles,  perpétuer la tradition du tir mais c’est au milieu du  XIXème siècle que le tir à l’arbalète trouve un nouvel élan.

Ainsi les statuts de la compagnie prévoient, aujourd’hui encore, parmi ses objectifs principaux, de perfectionner et d’encourager la pratique du tir à l’arbalète.

La section de tir a pour mission d’organiser des séances  et des concours de tir tout au long de l’année. L’arbalète a effectivement une place de choix dans nos manifestations.

 

Plan d’ensemble de l’arbalète 

Le plan (voir ci-contre) d’une arbalète sportive belge traditionnelle appelée « Verbiesen » a été réalisé par un membre de la gilde  St Joris à Ostende et est effectivement le point de départ de cette réalisation.

Il fait partie d’une collection de 4 plans; les trois autres concernent  une arbalète 20 m à contre-poids parfois appelée « à balancier », une arbalète 36 m pour tir à la perche ainsi qu’une arbalète à balle.

Ces trois derniers sont disponibles sous forme numérique chez l’auteur ou au secrétariat de la section de tir.

Le document qui nous occupe s’inspire entièrement de ce plan que nous avons essayé de respecter en tous points.

Fournisseurs potentiels

Les fournisseurs qui ont été sollicités sont mentionnés par une initiale. Les coordonnées de ceux-ci sont fournies dans une liste en fin d’ouvrage.

Plan général du manuel

Les chapitres I à IV traitent de la construction elle-même et sont abondamment illustrés; 78 photos et 18 plans permettent une bonne compréhension et faciliteront la tâche de ceux qui veulent se laisser tenter par l’expérience.

Le chapitre V est consacré au montage et au réglage de l’arme et enfin le  chapitre VI parle de nos projets futurs.