Le mot du Président de l’URA – Christian Rimbert

Bruxelles, le 13 avril 2020

Chères Arbalétrières, chers Arbalétriers,

En ces temps inédits que nous vivons, je tenais à vous adresser ce petit mot, tout d’abord en espérant qu’il vous trouve tous en bonne santé, ainsi que vos proches, ensuite pour vous faire part des quelques réflexions suivantes.

Comme la plupart des acteurs du monde associatif, l’URA est durement impactée par les mesures draconiennes que nous vivons : le confinement, pourtant bien nécessaire, est une mesure qui va à l’encontre de nos valeurs essentielles, basées avant tout sur la proximité, le contact, les échanges entre nos membres.

Le temps est donc propice à la réflexion, et nous découvrons aujourd’hui une société divisée en deux groupes principaux : ceux dont le travail rend essentiel de continuer à se déplacer, et ceux , dont je suis, qui sont obligés de rester bien sagement chez eux.  Nous découvrons ainsi dans notre entourage le rôle important que jouent le personnel soignant, les chauffeurs, le personnel de grande surface, les éboueurs, les policiers, pour ne citer que ceux-là, bref, de toutes ces personnes qui participent au bon fonctionnement des groupements humains.

Malheur est bon à quelque chose, disait déjà le poète dans la Grèce antique.

La période que nous traversons nous aura au moins permis, en de nombreuses circonstances, de redécouvrir à quel point nous pouvons être solidaires et préoccupés des autres, à quel point nous pouvons nous unir pour porter des projets communs, à quel point nous pouvons modifier certaines de nos petites habitudes pour faire face aux événements, à quel point nous pouvons être créatifs pour trouver des solutions.

Il y aura, indéniablement, un avant et un après Covid-19. Mais un jour cette crise sera derrière nous et il conviendra alors que chaque habitant de ce pays, du citoyen lambda au dirigeant politique, garde en mémoire les situations que nous vivons et en tire les enseignements utiles pour l’avenir.

En espérant pouvoir bientôt vous le dire de vive voix autour d’un bon verre de l’amitié, dès que nous pourrons reprendre nos activités, je ne peux que vous formuler tous mes encouragements à prendre bien soin de vous et de votre entourage.

Christian Rimbert, Président de l’URA